Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2010

Europhobe et "socialismophobe"

"La crise financière que vient de connaître la Grèce n’est vraisemblablement que le signe annonciateur d’une crise bien plus grave. D’autres pays d’Europe ont des déficits abyssaux qui pourraient les rendre insolvables et les placer au bord du dépôt de bilan : l’Espagne, le Portugal, l’Italie. Si ces pays se retrouvent dans la situation de la Grèce, la liste pourrait s’allonger et la France ne serait pas épargnée. C’est la raison pour laquelle j’étais extrêmement sceptique lors du lancement de l’euro : créer une monnaie unique pour des pays ayant des économies très différentes, des histoires et des parcours politiques très différents, des cultures très différentes, des règles sociales et fiscales très différentes créerait une situation où le cours de la monnaie et le taux de l’intérêt constitueraient toujours une cote mal taillée. Certains parlent, du coup, d’une politique économique unique pour les pays de la zone euro. Ils ne voient pas que ce serait accentuer l’absolutisme technocratique et la dimension constructiviste de l’édifice, sans permettre une quelconque amélioration durable. Ceci pour une raison très simple : c’est tout l’édifice qui a été conçu de manière viciée. En construisant l’Europe, on a parlé de marché, d’ouverture des frontières, de libre-échange. Mais on a aussi parlé de planification, de subventions, de quotas, d’aides à la production et à l’exportation, de protections, de fonds compensatoires. Et tout cela est venu imprimer la marque de corsets asphyxiants, de distorsions, de tentatives de sauver tel ou tel malade pour qu’il meure guéri.

Tout cela s’est accompagné aussi d’une adhésion d’ensemble à une vision dirigiste et socialiste des sociétés. Vladimir Boukovsky, qui a trop bien connu l’Union soviétique, a publié voici quelques années un ouvrage où il expliquait que l’Europe allait suivre la voie de l’Union soviétique, avec des variantes, puisque dans l’Union européenne, il reste des simulacres de démocratie et de liberté. Par ailleurs, plutôt que de miser sur la force militaire, l’Europe a misé sur la faiblesse et la soumission préventive. Mais, pour le reste, nous y sommes. [...]

Le dirigisme est essentiellement nuisible à la créativité entrepreneuriale. Le socialisme commence toujours avec la promesse frelatée et illusoire de la multiplication des pains et s’achève toujours par la réalité de la multiplication des pauvres. Ce n’est pas seulement la monnaie unique qui est en cause. Ce n’est pas seulement le dirigisme, le socialisme, l’absolutisme technocratique. Ce sont aussi les effets secondaires : vieillissement des populations résultant de la dénatalité, fuite du capital intellectuel, flux migratoires faisant venir des gens qui ont essentiellement leurs bras à offrir, alors qu’on a besoin de cerveaux, montée de l’islam parce que les populations qui immigrent sont essentiellement musulmanes et le restent d’autant plus qu’on ne leur propose pas de système de valeurs auquel elles pourraient s’intégrer. Je ne puis savoir à quoi ressemblera l’Europe dans cinquante ans, mais elle sera certainement plus pauvre, islamisée, lacérée de violences diverses, en état de décomposition avancée."

Source (Forum)

Il faudra m'expliquer en quoi les flux migratoires sont dûs au socialisme alors que de l'aveu même d'un Pompidou, "l'immigration c'est le problème des patrons". Par ailleurs, la dénatalité n'est-elle pas la conséquence d'un embourgeoisement de la société au nom de l'individu sacralisé, principe même du libéralisme politique et économique ? Quel intérêt ensuite de citer un Boukovski, anti-soviétique par nature, et rallié ouvertement au modèle libéral/atlantiste ?

L'UE ne meure pas du socialisme ou du dirigisme mais du fait qu'il n'y a personne de réellement énergique à sa tête (et ayant du pouvoir) et que c'est le libéralisme économique le plus outrancier qui y domine.

Ce sont libéralisme et souverainisme qui sont responsables de la ruine programmée de l'Europe. Qu'on ne se trompe pas d'ennemi.

Thomas Ferrier (PSUNE/LBTF)

Génocide : tensions USA/Turquie

AFP - 04/03/2010 | La Turquie a rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis "pour consultations" aussitôt après l'adoption par une commission de la Chambre des représentants d'une résolution qualifiant de "génocide" les massacres d'Arméniens commis sous l'Empire ottoman, selon un communiqué officiel turc. "Nous condamnons cette résolution qui accuse la nation turque d'un crime qu'elle n'a pas commis", a déclaré le gouvernement turc. "A la suite de cet incident, notre ambassadeur à Washington, Namik Tan, a été rappelé à Ankara pour consultations", ajoute le communiqué. Le texte adopté par la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine, par 23 voix contre 22, appelle le président américain à "qualifier de façon précise l'extermination systématique et délibérée de 1.500.000 Arméniens, de génocide".

Source (AFP via LeFigaro.fr)

La ligue arabe s'unit contre le peuple suisse

La Ligue arabe estime que la Suisse est "raciste"

Les Etats membres de la Ligue arabe ont adopté mercredi au Caire une position entièrement solidaire avec la Libye dans son différend avec la Suisse. Ils accusent Berne d'être "raciste". En Suisse, l'impact de l'embargo de Tripoli est largement minimisé, les échanges étant déjà très réduits.

La Ligue arabe, citée jeudi par l'ANSA, demande à l'Union européenne de réfuter la "liste noire" des 150 personnalités libyennes auxquelles l'entrée dans l'espace Schengen, liste qualifiée de "raciste". L'organisation condamne "l'utilisation de l'espace européen à des fins politiques". Au total, les ministres de 17 pays membres de la Ligue arabe, dont ceux des voisins de la Libye, ont signé le document.

En parallèle, le diplomate libyen Ali Aujali, en poste aux Etats-Unis, a expliqué à l'agence Reuters que le leader libyen Kadhafi, qui a appelé récemment au "djihad" contre la Suisse, évoquait un "boycott économique" contre la Confédération et non une "attaque armée".

Source (rsr.ch)

Eurosocialisme: la nouvelle voiture du peuple

186179598.jpg

A commander dès la victoire du PSUNE ! Forum

00:46 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrari | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/03/2010

La gauche s'annonce triomphante en Lorraine

Le président sortant du Conseil régional de Lorraine, Jean-Pierre Masseret (PS), l’emporterait dans tous les cas de figure face à son adversaire Laurent Hénart (UMP-Rad) au deuxième tour des élections régionales, selon un sondage TNS Sofres/Logica pour la presse quotidienne régionale.

La liste socialiste arriverait en tête au premier tour, avec 34% des suffrages, suivie de la liste de la majorité présidentielle (26%), de la liste Europe écologie (13%). La liste du Front national, emmenée par Thierry Gourlot, recueillerait 10% des voix, ce qui lui permettrait de se maintenir au second tour.

Au second tour, en cas de duel opposant Jean-Pierre Masseret à Laurent Hénart, le premier l’emporterait en recueillant 59% des voix (41% pour son adversaire). De même, en cas de triangulaire avec le Front national, la liste Masseret obtiendrait 54% des suffrages, celle de Laurent Hénart 35%. 11% des suffrages se porteraient sur la liste frontiste.

Source (Forum)

Pour être précis, voici les sondages parti par parti...

Lutte Ouvrière: 6% (score énorme)
NPA: 1%
Front (Lorrain) de Gauche: 2%
Parti Socialiste: 34%
Europe Ecologie: 13%
Alliance Ecologiste Indépendante: 1.5%
Modem: 4%
UMP: 26%
Debout la Lorraine (DLR ?): 1%
Front National 10% (score limite permettant d'avoir des élus)
MNR/PDF/NDP: 0.5% (liste qui pourrait en progressant légèrement bloquer l'accès du FN au second tour)
La Voix Lorraine: <0.5%
Liste Lorraine Génération Solidaires (?): 1%

En cas de duel PS/UMP, le PS gagnerait avec 59% des voix contre 41% des voix, et en cas de triangulaire, l'UMP ferait 35% et le FN 11%. TF

Les fous d'Iran continuent à menacer

AFP, 4 mars 2010 | Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé à l'unité des pays islamiques contre Israël qu'il a qualifié de "tumeur cancéreuse".

"Les gouvernements islamiques doivent défendre l'unité des musulmans et leurs droits, en particulier contre la tumeur cancéreuse Israël et ceux qui soutiennent" l'Etat hébreu, a déclaré le numéro un iranien dans un discours devant les hauts responsables iraniens à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet. Il a ajouté que "malheureusement l'unité du monde islamique est affectée par les complots américains et britanniques qui veulent créer des divisions entre chiites et sunnites".

Source (Forum)

Pendant ce temps, le deuxième fou iranien, Ahmadenijad, lançait diverses imprécations vengeresses contre Israël en voyage en Syrie. TF

Football: victoire européenne

espana.jpg
L'équipe d'Espagne qui a joué et gagné 2-0 contre la France hier soir.

18:49 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espagne-france 2-0 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/03/2010

Non au voile en Europe !

Selon un sondage du Financial Times réalisé dans sept pays, ce sont les Français qui sont le plus favorables à l’interdiction du voile intégral, à 70%. Sur les sept pays dans lesquels les habitants ont été interrogés par le Financial Times, ce sont les Français qui se sont déclarés les plus favorables à l’interdiction du voile islamique intégral dans certains lieux publics. Selon le sondage publié mardi 2 mars par le quotidien britannique, ils sont 70% à soutenir son interdiction.

Dans les autres pays européens concernés par cette étude, les personnes interrogées se sont également prononcées majoritairement pour une législation allant dans ce sens, mais à un degré moindre qu’en France : 65% des Espagnols, 63% des Italiens, 57% des Britanniques et 50% des Allemands veulent l'interdiction du port du voile. En revanche, la mesure ne convainc ni les Américains, qui sont seulement 33% à soutenir un tel texte, ni les Chinois, qui sont moins de 30%.

Source (Nouvel Obs)

19:59 Publié dans Dépêches, Sondage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : islam, voile, europe, sondage, financial times | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Sondage IPSOS Italia

En ce qui concerne la sécurité, 80% se disent tranquilles, surtout dans le Nord–Est, ce qui explique le succès de la Ligue. Ceux qui ne se sentent pas en sécurité sont au Sud, mais ne représentent que 20%. Les scandales ne sont, pour le moment, pas déterminants dans les intentions de vote. Le PdL perd un point (de 38,1 à 37,2 %) mais le PD ne gagne que 0,3 % (à 29,8 %) ; léger progrès de la Ligue (10,5 à 10,8 %) et recul de l’UdC (de 6 à 5,7 %) ; légère baisse de l’IdV (de 7,2 à 7,0 %), signe que les batailles sur la justice ne rapportent pas de voix, à ce stade. Source: Marco Galluzzo, Corriere della Sera.

Johnny Depp Européen !

4221841imzzq.jpg

2 mars 2010, VSD | Devenir viticulteur dans le sud de la France et tourner avec sa compagne Vanessa Paradis sont les "rêves" de l'acteur américain Johnny Depp qui s'est confié au magazine français VSD à paraître demain.

"C’est un secret, mais l’un de mes rêves est de faire du vin. Mais je le garderai pour moi avant d’oser le commercialiser. Dans le Var où je vis, c’est très intéressant, notamment pour le rosé mais je préfère le vin rouge", précise Johnny Depp bientôt à l'affiche de "Alice aux pays des merveilles" de Tim Burton.

Fan de Louis de Funès, "l'un des plus grands acteurs de tous les temps", l'acteur confie aussi qu'il a "très envie" de tourner avec Vanessa Paradis. "La France m’a tout apporté. Une famille merveilleuse, mais aussi un équilibre qui me manquait énormément. Avec Vanessa et les enfants, nous vivons dans une sorte de hameau dans le sud de la France et j’ai l’impression d’être au paradis. C’est une propriété d’environ 15 hectares et vous savez ce que je fais, là-bas? Absolument rien !", dit-il.

Johnny Depp précise "qu'il [lui] arrive de ne pas quitter la propriété pendant trois mois". "J’ai une existence tellement simple que j’ai l’impression de me retrouver sur une autre planète. Quand je me réveille, je vais voir mon jardin, je regarde si mes légumes ont bien poussé, si certaines fleurs commencent à éclore. Le seul sujet de conversation, c’est les enfants. Tout tourne autour d’eux", confie-t-il.

Source (Forum du PSUNE)

01/03/2010

Ianoukovitch maintient le cap européen

AFP - 01/03/2010 | Le nouveau président ukrainien Viktor Ianoukovitch a affirmé aujourd'hui que "l'intégration européenne" de son pays était la "priorité" de sa politique extérieure, lors d'une visite à Bruxelles, son premier déplacement à l'étranger depuis son investiture.

L'Europe est un tout unique

article_Novembre_Nature.jpg

GENETIQUE – Le profil génétique d’un Européen permet de savoir de quelle région il vient…

En faisant analyser vos gènes, on pourra bientôt savoir si vos aïeux venaient de Picardie, de Bavière ou de Lituanie. C’est en tout cas ce que promettent les résultats de deux récentes études de génétique des populations en utilisant une nouvelle technique d’exploration du génome humain permise par les puces ADN : l’analyse des mutations individuelles (SNP).

Des profils et des distances

John Novembre et une équipe americano-suisse ont analysé une large base de données répertoriant les 200 000 variations génétiques individuelles d’un échantillon de 1387 Européens vivant dans 36 pays. A l’aide d’outils statistiques, ils ont ensuite établi un profil génétique numérique pour chacun des sujets, ce qui leur a permis de déduire une distance génétique entre chaque sujet.

Géopolitique des mutations

Ils se sont ainsi aperçus que la distance génétique entre deux individus était à peu près proportionnelle à la distance entre les régions où ils vivaient. En projetant graphiquement ce résultat, ils ont ainsi constaté que la carte des profils génétiques recouvrait la carte géopolitique de l’Europe. Ces travaux ont été publiés dimanche dans la revue « Nature » ; les résultats rejoignent d’ailleurs ceux déjà obtenus dans une étude similaire publiée début août dans la revue « Current Biology » et dirigée par le généticien hollandais Manfred Kayser.

Généalogie génétique

Les deux études montrent qu’en dépit des échanges incessants, des migrations et des invasions, les Européens gardent une odeur de terroir dans leurs gènes. « Cela rend envisageable la mise au point de tests génétiques permettant de connaître les origines géographiques d’un individu » explique John Novembre à 20Minutes.fr « sur notre carte géo- génétique, d’après leur profil, 50% des individus se retrouvaient à moins de 310 km du centre de leur pays d’origine, et 90% à moins de 700 km ».

Pas de races européennes

Toutefois, le chercheur tient à préciser que cela n’implique pas l’existence de « sous-races » européennes génétiquement différenciées. « En moyenne, les différences génétiques entre populations européennes sont négligeables : sur une échelle de 0 à 1 (1 représentant deux génomes complètement différents) le degré de différentiation génétique est d’à peine 0,004 entre régions européennes ; absolument pas de quoi parler de sous-races, en tous cas au sens biologique » poursuit John Novembre « la possibilité de déterminer la population d’origine de chaque sujet n’a ici été possible qu’en prenant en considération les dizaines de milliers des mutations ponctuelles dont il était porteur ; on a ensuite repéré celles qui étaient les plus fréquentes dans les différentes populations européennes pour inférer l’origine géographique de chaque individu ».

Yaroslav Pigenet

SOURCE (20 MINUTES - Le Monde)

23:43 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : génétique, europe-nation, adn, europe-patrie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

José Ortega Y Gasset

comunicacion-politica-en-la-ortega.jpg
Si nous faisions aujourd'hui le bilan de notre patrimoine intellectuel, il s'avèrerait que la plus grande partie ne provient pas de notre patrie respective, mais d'un fonds commun européen. En nous tous l'Européen l'emporte de loin sur l'Allemand, l'Espagnol, le Français. Quatre cinquièmes de notre patrimoine européen commun sont identiques.  - José Ortega Y Gasset