Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2010

Les mythes contemporains de l'Europe

prochaienementdouzerererer.png

Ces prochains jours, Le Blog Thomas Ferrier entend proposer de briser douze mythes contemporains de l'Europe, mythes nationalistes ou mondialistes devenus comme autant de topoi (lieux communs) en décalage profond d'avec la réalité historique, anthropologique, religieuse, idéologique ou géopolitique. Ces douze mythes, comme autant de têtes de l'hydre de Lerne, concernent en particulier la place du christianisme en Europe, les racines de la culture européenne et du nom même d' "Europe" et la vision faussée de la réalité historique propagée par les nationalistes, les libéraux et les marxistes.

Thomas Ferrier (PSUNE)


Les douze mythes contemporains de l’Europe:

1. La France est née avec Clovis.
2. La christianisation de l’Europe fut rapide et pacifique.
3. La Russie est un pays eurasiatique.
4. La Turquie est un pays européen.
5. Le christianisme est la religion de l’Europe.
6. « Europe » est d’origine phénicienne.
7. L’écriture est née à Sumer.
8. L’idée d’européanité est née avec la chrétienté.
9. L’Europe doit la redécouverte des auteurs antiques aux arabes.
10. L’européanisme est une idéologie mondialiste.
11. Le socialisme, c’est le marxisme.
12. La musique classique européenne est ringarde.


01/02/2010

Russie: interdiction d'une organisation néonazie

MOSCOU, 1er février - RIA Novosti | La Cour suprême de la Fédération de Russie a interdit la Société national-socialiste sur le territoire du pays, rapporte un correspondant de RIA-Novosti.

Selon les médias, cette organisation extrémiste a été fondée en 2004 afin de "bâtir un Etat national russe fondé sur les principes du national-socialisme".

La société possédait une série d'antennes régionales et internationales, notamment en Biélorussie, en Grande-Bretagne, au Canada et en France. Ses membres suivaient un entraînement militaire et éditaient le journal Korpus appelé à propager la doctrine et l'idéologie du national-socialisme.

La semaine dernière, le Tribunal militaire de Moscou avait été saisi de la procédure engagée contre 13 membres de la Société national-socialiste mis en accusation pour préparation d'attentats terroristes, agressions à main armée et assassinats, ainsi que pour intensification de la haine ethnique et raciale.

Le Parquet général de Russie a déposé auprès de la Cour suprême une demande en interdiction de cette organisation néonazie. La Cour a satisfait la demande par un arrêt rendu à huis clos.

SOURCE (Ria Novosti)

16:22 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, terrorisme, russie, justice | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/12/2009

Serbophobie du Parti Socialiste français

AFP/Le Figaro | 23/12/2009 | Extraits | Parti Socialiste : la Serbie pas prête pour l'UE. Le PS a estimé aujourd'hui que la Serbie devait prendre des décisions comme l’arrestation de Ratko Mladic et l'amélioration de ses relations avec les pays voisins, avant de pouvoir adhérer à l'Union européenne, comme elle vient d'en faire la demande.

"La Serbie est aujourd’hui devenue un Etat démocratique. Sous la forte influence du Parti démocratique, la majorité des partis politiques serbes ont fait le choix de la stabilisation économique et de l’intégration européenne", affirme dans un communiqué Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS à l’Europe et aux relations internationales.

"Mais cette Serbie émergente ne saurait faire l’impasse ni sur son passé ni sur la nécessité d’améliorer les relations avec les Etats immédiatement voisins", estime le député de Paris.

Selon lui, la Serbie doit prendre de "nombreuses décisions et des actions symboliques", notamment "l’arrestation de Ratko Mladic", "la normalisation des relations entre Pristina (capitale du Kosovo, ndlr) et Belgrade" et "la reconnaissance par l’ex-parti de Milosevic de sa responsabilité dans les drames vécus par les populations de l’ex-Yougoslavie".

Pour le PS, la demande d'adhésion de la Serbie "est un acte important" "qui "contribue à ancrer la région de façon irréversible dans un espace européen de stabilité, de paix et de prospérité".

SOURCE (AFP/LE FIGARO)

On notera que le PS n'a eu en revanche aucun problème à soutenir l'adhésion de la Turquie, qui est infiniment moins européenne que la Serbie. Une fois de plus, le Parti "Socialiste" a perdu une occasion de se taire. | FORUM

20:57 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, france, ps, serbie, union européenne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook