Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2010

Besson et sa vision néo-coloniale de la France

le_tirailleur_senegalais2-7107e.jpgLe Monde | 05.01.10 | Extraits | Dans son livre Pour la nation qui parait mercredi 6 janvier (Grasset, 128 p., 9 euros) Eric Besson relance l'idée d'introduire le droit de vote des immigrés aux élections municipales, une idée à laquelle M. Sarkozy s'était déclaré favorable en 2005. Le ministre de l'immigration et l'identité nationale propose de réserver ce droit "aux ressortissants des pays qui furent colonisés par la France, qui sont des pays francophones, qui ont appartenu à notre République, et qui sont aussi ceux qui entretiennent avec elle les liens les plus profonds et anciens".

"Le droit de vote des étrangers n'est pas dans le programme de la présidentielle de 2007. Le sujet n'est pas d'actualité et ne sera pas évoqué dans les semaines ou les mois à venir", déclare Franck Louvrier, conseiller en communication. "Une telle décision aussi symbolique exige une adhésion large, renchérit un conseiller de l'Elysée. Elle ne peut se prendre qu'après un débat national ou une campagne présidentielle. Le sujet mérite d'être mûri."

SOURCE (LE MONDE)

On découvre ici une vision parfaitement néo-coloniale et j'ajoute europhobe de la nation chez M. Besson. En clair, plus on parle "nation" en France, plus on retombe dans la Françafrique...

Moralité: le débat sur "l'identité nationale" est un piège. Et nous lui opposons et continuerons de lui opposer l'identité européenne, c'est à dire l'européanité, rempart contre tous les néo-colonialismes.

La France demeure un pays européen et la colonisation fut une erreur considérable qu'il faut dénoncer comme telle.

TF

20:45 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : besson, identité nationale, france, sarkozy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.