Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2020

Bonne année ! Meilleurs voeux et prospectives du LPE pour 2020.

LPE.JPGLe Parti des Européens et moi-même souhaitons une excellente nouvelle année 2020 aux Européens et Européennes. Nous souhaitons qu’elle soit l’année du réveil des consciences sortant de la dormition et que les forces d’involution soient enfin réellement combattues pour un jour être vaincues.

Notre espérance que 2020 soit celle de l’émergence médiatique du Parti des Européens est entière. L’année 2019 fut l’occasion de belles rencontres et de discours ambitieux et percutants, tant sur TV Libertés qu’à Synthèse nationale. Elle fut aussi une année de tristesse, avec le décès de Guillaume Faye. Elle fut enfin l’année de la sortie de mon ouvrage historique sur les « fascismes ».

MMXX.JPGLa preuve que cet espoir n’est pas infondé, c’est l’acharnement de certaines figures de la sphère droitière à nous attaquer de manière parfois pathétique et même ignominieuse. Dans le même temps, d’autres suivent mon compte twitter par exemple alors qu’ils me boudaient auparavant, témoignages d’un intérêt croissant. Mais les grands media nous sont encore fermés.

Une nouvelle année avec de nouvelles résolutions. J’ai choisi de m’exprimer largement sur certains « réseaux sociaux », media désormais de base pour quiconque n’a pas un accès en « prime time ». Mais le LPE est monté d’un niveau et il n’est plus possible de prendre un temps considérable pour tenter de convaincre un par un les gens. Au contraire, cela peut même devenir contre-productif. Une parole plus rare est une parole qui porte davantage. Je fais confiance aux camarades du LPE et aux nouveaux adhérents qui nous ont rejoints cette année pour propager cette vision d’une Europe enfin unie et réconciliée.

2020 doit conforter ces résultats mais surtout permettre de franchir le mur de la trop grande marginalité de la ligne pourtant la plus européenne qui puisse exister. Tôt ou tard, cette parole sera entendue et ce message accédera au plus haut niveau.

Ne désespérez pas. Le navire Europe sombre de plus en plus face à la tempête de la dilution globaliste et de la division souverainiste. Il y a beaucoup de souffrances parmi les Européens, beaucoup de drames qui auraient pu, qui auraient dû être évités. Le sang de ces victimes issus de notre peuple est sur les mains des dirigeants qui n’ont pas agi ou qui ont trahi l’intérêt des Européens.

Mais le cap est le bon. Alors en avant ! Ad victoriam…

Thomas FERRIER

Président du Parti des Européens

1er janvier 2020

Écrire un commentaire