Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2009

La Russie démographiquement menacée

MOSCOU (NP) – Le renouveau de la Russie et son émergence comme l’une des puissances majeures d’un possible monde multipolaire sont menacés par la grave crise démographique que connaît le pays.

En effet, la population russe reculera au cours des décennies à venir, le léger accroissement constaté sur la période janvier-septembre 2009 ne s’affirmant pas comme une tendance durable selon le Service fédéral des Statistiques. Face à la perspective de ce désastre démographique, seul un changement radical d’état d’esprit des russes ainsi que de puissantes politiques natalistes peuvent retourner la situation.

Pour que la situation change, il faudrait en effet que chaque famille ait en moyenne 3-4 enfants et que les Russes fassent davantage attention à leur santé, notamment au niveau de la consommation d’alcool.

La démographie russe reste dans le rouge.

16:51 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

La situation démographique de la population russe est nettement moins récessive depuis ces derniers mois, sans pour autant impliquer directement un éventuel accroissement numérique de celle-ci. Sans omettre la faible exogamie et le traditionnalisme vivace se maintenant parmi les Russes ethniques.

Écrit par : Piotr | 29/05/2013

Il faudrait vérifier l'impact de la démographie du Caucase russe ou des républiques musulmanes de l'Oural sur le chiffre global. Quelle est la natalité des russes (ethnicité) par rapport à celle des russiens (citoyenneté) ?

Ca va un peu mieux mais le non-renouvellement est toujours très net. Seules l'Islande et l'Albanie s'en sortent à peu près, et ce sans natalité importée.

Écrit par : Thomas FERRIER | 29/05/2013

Il me semble que des statistiques démographiques ne concernant que les Russes de souche existent, mais je n'en suis pas totalement sûr. Je vous les transmettrais si je parviens à retrouver ces données. Par ailleurs, les comportement reproductifs des populations allochtones internes à la Fédération de Russie sont assez hétérogènes, et n'influent donc pas totalement sur un pseudo-"renouvellement" de "population" telle que nous en connaissons au sein du bloc occidental.

Écrit par : Piotr | 30/05/2013

Les commentaires sont fermés.