Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2013

Retour sur les élections législatives bulgares (J+1)

 A 99,6% environ des suffrages dépouillés, nous connaissons désormais le résultat quasi définitif des élections législatives bulgares de ce dimanche.

Avec 30,74%, le GERB remporte les élections législatives, avec un score honorable mais largement insuffisant pour pouvoir bâtir une majorité stable au parlement, sauf en cas de grande coalition. Il devance le Parti Socialiste Bulgare (ex-communiste), qui obtient néanmoins 27,06% des voix, soit à peine plus de trois points d’écart d’avec son adversaire de droite. Il est fort peu probable dans l’état actuel de l’opinion publique et compte tenu d’une opposition ferme entre les deux partis principaux qu’une alliance voie le jour.

Le parti représentant la population turcophone, le Mouvement pour les Droits et les Libertés (DPS), connaît également un beau succès avec 10,46% des voix, ce qui constitue et de loin son meilleur score. Il a ratissé large au sein de cette communauté mais aussi probablement auprès d’une partie des électeurs roms.

Enfin, le mouvement Ataka de Volen Siderov a plutôt bien résisté, malgré le score exécrable de son leader aux dernières élections présidentielles, n’ayant pas obtenu 4% des voix. Avec 7,4% des voix, il ne réalise pas son score maximal mais est à nouveau en progression électorale, une progression qui aurait été plus nette sans la concurrence du Front National pour le Salut de la Bulgarie (NFSB), qui échoue de peu à rentrer au parlement, avec 3,75% des voix. Les autres formations nationalistes, en particulier le VMRO (1,9%), le Parti National-Démocrate de Dimitar Stoyanov (0,09%), l’Unité Nationale Patriotique (0,1%) ou le Mouvement pour l’Unité Nationale (0,06%) sont nettement dominées. En tout, la droite nationaliste obtient 13,4% environ des suffrages.

Les autres mouvements conservateurs, comme l’Union des Forces Démocratiques (1,39%), l’Union Chrétienne Sociale (0,05%), Ordre, droit et justice [PSZ] (1,7%) ou le Parti Chrétien Démocrate (0,1%) sont marginalisés, tout comme les centristes du CSD (1,53%), l’Alliance Libérale (0,25%).

A gauche, les écologistes se contentent de 0,74% des voix, la Ligue communiste 0,17% et Gauche bulgare 0,17%. Le PSB a fait le plein de son camp, bénéficiant d’un fort utile destiné à triompher du GERB. Même si le pari n’est pas rempli, ce bon résultat annonce une future déconvenue pour le GERB si ce dernier n’arrive pas à créer une majorité parlementaire, ce qui semble le cas. Ataka a d’ailleurs fait savoir qu’elle n’avait pas l’intention de rejoindre une coalition.

23:21 Publié dans Analyses, Elections en Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.