Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2010

Le Figaro fait l'amalgame entre Tziganes et Roumains

ADDENDUM 22h10 ; on apprend que le blog Fdesouche, en diffusant l'info, se commet dans la même ambiguïté en assimilant clairement la population d'Europe de l'Est et les tziganes : http://www.fdesouche.com/articles/92590

Sous le titre "Recrudescence des délinquants d'Europe de l'Est", Le Figaro du samedi 9 janvier continue d'entretenir l'ambiguïté entre les roumains et les gens du voyages, en présentant certains gangs de la région parisienne comme appartenant à la "communauté rom", au lieu de dire "tzigane". Cet amalgame permanent conduit inéluctablement à une "phobie de l'Est et des roumains" dans la population française :

Le Figaro | 08/01/2010 | Extraits | Placés souvent sous le joug de gangs mafieux et subissant des conditions de vie délétères dans quelque 110 campements de fortune en région parisienne, les ressortissants originaires d'Europe de l'Est - de Roumanie en particulier - sont, selon la police, poussés à une délinquance de plus en plus préoccupante. Exilée en France après la chute du mur de Berlin pour s'installer dans le début des années 1990 aux portes de la capitale notamment, cette population serait même à l'origine d'une «recrudescence de la petite et moyenne délinquance».

À titre d'exemple, la Direction régionale de la police des transports (DRPT) a procédé au cours de l'année dernière à 2 500 interpellations de jeunes femmes qui, par groupe de 3 à 10, s'attaquaient aux voyageurs et aux touristes pour les voler. Multirécidivistes, elles passent à l'action lors de la montée en rame, aux périodes de grande affluence.

Selon les estimations policières, 3 000 personnes issues de la communauté rom sont aujourd'hui installées en banlieue. Écumant les lieux les plus touristiques, les pavillons déserts, les stations de RER, et plus récemment les abords des distributeurs automatiques de billets, elles se livrent à un panel d'infractions allant de la mendicité agressive aux «vols à la tire» dans les poches et les sacs, en passant par les escroqueries à la charité publique et les cambriolages en série.

SOURCE (LE FIGARO)

16:33 Publié dans Dépêches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tziganes, médias, délinquance | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.